Top 3 – 8 / 7

Slowdive

Il n’y a que nous pour créer une partie 8 sur 7. Lydia vous reçoit chaque jour (avec Vincent) pour vous faire découvrir ce qu’elle a chiné et remis en circulation dans son shop « Favoris ». Grande amatrice de musique indépendantes et de concerts, elle vous fait découvrir chaque jour de nouvelles pépites sonores dans son shop. Voici les trois albums qu’elle a le plus écoutés cette année, mais le top 3 a été serré et elle aurait pu en ajouter bien d’autres…

Slowdive Slowdive

Protomartyr « Relatives in Descent »

Grizzly Bear « Painted Ruins »

 

Top 3 – 7 / 7

Walter Sextant
Pierre a l’esprit fin et l’écriture habile, comme la musique qu’il aime chroniquer pour notre webzine. Cette année nous lui avions donné la mission de nous faire découvrir de nouveaux talents au couleurs de Jazz et il a relevé le défi ! Nous le remercions ! Il nous a fait découvrir des artistes superbes comme Walter Sextant, on en redemande ! Voici son top 3.
REVERSO: SUITE RAVEL de Frank Woeste et Ryan KEBERLE
L’album à écouter sur Deezer : http://www.deezer.com/fr/album/45300591
NOVILUNIO de Maria Mazzotta et Redi Hasa
L’album à écouter sur Deezer : http://www.deezer.com/fr/album/50437302
SARAJEVO de Walter Sextant
http://waltersextant.com/

Top 3 – 6 / 7

Brome par Rosa Merck (c)

François est jeune rédacteur sur notre webzine, il aime la musique indépendante et c’est toujours un bonheur d’écouter ses playlists sur Deezer. Il en a réalisé plus d’une vingtaine : http://www.deezer.com/fr/profile/117122091/playlists et réunit plus de 2200 followers sur le site de streaming, sa dernière playlist date de Décembre et s’appelle Propagande Musicale, tout un programme pour cet amateur qui tente de faire découvrir ses coups de coeurs, Propagande Musicale est riche de 37 titres à découvrir d’urgence http://www.deezer.com/fr/playlist/3888241662

Evidemment c’est une vraie torture pour lui de ne choisir que 3 albums … Les voici pourtant ! Une très belle sélection.

Crescent  « Resin Pocket »

http://www.deezer.com/fr/album/15790452

BROME « Grand Bois »

http://www.deezer.com/fr/album/47177362

Train fantôme « Manémeur »

 

 

 

Top 3 – 5 / 7

Nolwenn ne peux pas écouter de la musique si celle-ci a été réalisée après 1998, on ne sait pas pourquoi, les graphiste-designers ont parfois des TOC, la nôtre en a plein. Elle mange trop de chocolat au lait, et fait TOUJOURS au minimum 3 choses à la fois, ce qui a le don d’agacer au début. Mais il n’empêche que sans elle, notre site ressemblerait à un site pour minitel et nos documents de présentation seraient écrits sur des rouleaux en papyrus. Si elle n’écoute pas de musique, elle regarde des séries, tout en travaillant, tout en parlant, tout en taillant du cuir (sa passion) ; heu… si c’est possible…. alors voici son top 3 (et ouf on a échappé à Gilmore Girls et aux headbands…).

Black Mirror – Saison 3

This is us ( impossible de ne pas verser une larme à chaque épisodes, c’est dingue ) Saison 2

The Hollow Crown Saison 2

Top 3 – 4 / 7

Penny Dreadful

Il est évidement celui qui a le goût le plus fin de la bande, le plus intelligent, celui qui comprend toujours tout et pourquoi une musique est émotionnelle. Son rôle est obscur, il change de nom tour à tour pour mieux troubler ses correspondants. Nolwenn affirme qu’il dort la tête en bas, les pieds accrochés au plafond et qu’il est probablement né à un siècle où l’électricité n’existait pas, on le soupçonne même d’avoir inspiré la série Penny Dreadful, c’est dire… Pourtant ses choix sont romantiques et peu sombres. On le croit toujours quand il dit que c’est le meilleur album du monde. C’est l’ancêtre. Méfiez-vous de ses oreilles …. et si vous ne pleurez pas à son top 3, vous pouvez devenir Serial Killer…. c’est sûr.

Susanne Sundfør « Music for People in Trouble »

Sampha « process »

Julian Baker « Turn out the lights »

Top 3 – 3 / 7

Pertubator

Marc est notre chargé de diffusion, son temps il le passe avec des écouteurs sur les oreilles, que ce soit pour parler à nos partenaires et organiser des soirées, des tournées ou des expositions ou encore et surtout écouter de la musique ! Cet année son top 3 ne nous a pas étonné du tout, on y reconnaît son dynamisme, sa barbe, et son goût pour le cinéma… mmmm…. un goût certain ! De la french talk, de l’électro-dark et du son épique !

Orelsan – La fête est finie

Perturbator – New Model

Rurouni Kenshin OST

 

 

Top 3 – 2 / 7

blue hawaii

Beaucoup de personnes se demandent ce qu’il y a dans la tête d’un bibliothécaire / documentaliste d’un centre de ressource des Musiques Actuelles qui joue aussi de la guitare dans un groupe au nom d’un animal qui descend de la vigogne… Un top 3 ! Grand amateur de musique indépendante et de musiques élégantes, c’est au tour de Romain d’établir son top 3 de l’année !

Découvrez, redécouvrez  :

PVT – New Spirit


THE WAR ON DRUGS – A Deeper Understanding
BLUE HAWAII – Tenderness

Top 3 – 1 / 7

Top3

Pendant que le froid et la neige envahissent nos esprits de Noël,  nous avons décidé de revenir sur l’année qui vient de s’écouler et demander à tous les membres de notre équipe de nous donner leur top 3 des meilleurs albums de l’année 2017 et d’être surtout très subjectif. L’amour de la musique reste ici chez nous le plus fort. C’est le choix du coeur, le nôtre, qui a vibré sur les albums que nous avons le plus écoutés cette année. Nous n’avions pas envie de vous en parler mais plutôt de vous les faire écouter tranquillement, alors laissez vous conduire et vous verrez que notre équipe est très très éclectique . Surprise !

Nous commençons avec Franz, honneur à notre Président. Grand fan de Bob Dylan nous ne sommes donc pas étonné de le voir dans son top 3 de l’année 2017….

Noel Gallagher’s High Flying Birds : Who Built The Moon ?

Low RoarOnce in a Long, Long While

Bob Dylan : Triplicate

La soirée de l’Eurovision, Samedi soir, a-t-elle sonné le glas de l’Eurodance ? 

C’est le candidat portugais qui a été sacré grand vainqueur de la finale de l’Eurovision à Kiev (Ukraine) avec 758 points. Son univers intime qualifié un peu trop rapidement par Marianne James de «Tim Burtonien » et son chant en portugais, ont su toucher le cœur des juges et des téléspectateurs qui ont voté massivement pour lui.

Lors de son retour sur scène, il a déclaré :

Nous vivons dans un monde de musique jetable, une musique de fast-food sans aucun contenu. Je pense que cela pourrait être une victoire pour la musique, pour les gens qui font de la musique qui a du sens. La musique, ce n’est pas des feux d’artifices. C’est des sentiments. Alors essayons de changer cela.”

Chaque année, et depuis plus de 20 ans, l’Eurovision célèbre naturellement l’Eurodance dans toutes ses formes et ses couleurs et chacun des pays tente de rivaliser d’audace et de tenues extravagantes pour remporter le Saint Graal et les millions qui vont avec. L’Eurodance, mouvement né en Europe sur les cendres de l’Italo House au début des années 90, a donné naissance à l’IDM (International Dance Music), fierté refoulée des Maisons de disques qui fabriquent de la musique au kilomètre pour alimenter les radios périphériques, et véritable poule aux œufs d’or des éditeurs.

La cérémonie 2017 de l’Eurovision a donc relégué les chanteuses hurleuses de voyelles en bas du classement pour tenter de célébrer l’originalité et la singularité, comme l’annonçait fièrement le slogan du concours teinté de gaytitude « Celebrate Diversity ». Un message de l’Ukraine qui a eu d’ailleurs bien du mal à faire passer dans son code du travail l’interdiction des discriminations en raison de l’orientation sexuelle, La Rada (Le Conseil Suprême) ayant dû s’y reprendre à au moins trois fois.

Dans cette tentative de renouer avec un public amateur de musique et de retrouver un semblant de légitimité musicale dans les médias, les comités ont éjecté du tableau dès les demi-finales les chanteuses survitaminées à forte poitrine, et les fac-similés trop évidents. Bien que la Suède ait envoyé l’artillerie lourde avec une réplique de Justin Timberlake au physique parfait, elle est tout de même passée au travers des mailles du filet mais n’a recueillie que 354 points et la 5ème position.

Les autres pays qui ont tenté l’originalité au risque parfois de copier des artistes « so hype » et branchés du moment, comme l’Arménie proposant une FKA Twigs plus orientale presque réussie ou encore la Bulgarie et son chanteur adolescent EMO ont su tirer leur épingle du jeu (la Bulgarie est arrivée en seconde position). Le pays participant qui a su probablement tirer partie de la différence et de la hype est la Belgique avec la jeune Blanche (17 ans) et son titre « City Lights » ; une coldwave synthétique aux accents rythmiques proche de New Order, et une jolie voix basse se déployant au fur et à mesure d’une musique entêtante et répétitive. Elle remporte la 4ème place du concours, son clip rassemble déjà près de 7 millions de vues sur Youtube et elle vient de remporter un disque d’or dans son pays.

C’est donc le Portugal qui recevra l’Eurovision l’année prochaine. Il est fort à parier que les autres pays vont s’inspirer de l’expérience de cette année et probablement reléguer l’Eurodance à un vieux souvenir …

Austra, Tournée en France à partir du 28 mars

Austra live

Katie Selmanis, alias Austra, l’artiste canadienne qui vient de sortir son dernier album « Future Politics », une sorte de manifeste dansant anti-tout, parcourra les plus grandes villes de France dès le 28 Mars prochain :

28/3 Tourcing , France – Le Grand Mix

29/3 Metz, France – Les Trinitaires

31/3 Paris, France – Le Trianon

01/04 Toulouse, France – Métronum – Music Box

12/04 Lyon, France – L’épicerie Moderne

13/04 La Rochelle, France – La Sirène

14/04 Amiens, France – La Lune des Pirates

15/04 Rouen, France – LE 106