Ces frenchies qui ont tout d’england

Cette chronique passera en revue trois LP de frenchies qui n’ont pas dû sécher les cours d’anglais au lycée. De l’improbable duo au retour inattendu en passant par une déclaration d’amour, petite revue de presse de la scène indie française tous plus incontournables les uns que les autres.   qui maîtrisent donc très bien la langue de Shakespear.

Tout d’abord en janvier dernier la sorti de JOY, deuxième LP de l’inclassable Moon Gogo. Le duo réunit l’insaisissable Federico Pellegrini (guitare-chant-claviers à un doigt) ex French Cowboy ex  The little Rabbits et la nanto-coréenne E’Joung-Ju, joueuse émérite de geomungo (prononcez Komungo), instrument traditionnel coréen à six cordes.
Ensemble, ils construisent une musique dépouillée et obsédante, élégante et légèrement débraillée, intime et suavement punk. De la musique de chambre pas très bien rangée.